Rechercher dans ce blog

lundi 30 avril 2018

Pommier Calville rouge


pleine fleur on l'a bien nourrit cette année on est récompensé l'an passé il a fait deux pommes on espère plus cette année


il a été planté en 2012 dans le pré de fripon on l'a bien protégé avec des carcasses métalliques
Acheté pour les 50ans de jean en 2012 à Courtomer .

dimanche 29 avril 2018

L'arbre de Judée Cercis forest panzy

Notre arbre de Judée tout en beauté à feuillage pourpre

C'est la première fois que je le vois aussi fleuri la météo a été favorable.
Bien taillé en transparence et raccourcis sur les côtés pour ne pas gêner le passage sur le chemin

Il fleurit en même temps que les lilas ça fait une belle harmonie.

début de floraison mi avril

Floraison  sur l'arbre avant les feuilles

La météo de fin avril très chaude jusque 29° cette année a bien aidé les floraisons des arbres en avril.

on a ressortit les ardoises dans le jardin


Dans sa hauteur ,de près il doit faire deux mètre environ
il a été blessé il y a deux ans lors de l’abatage d'un acacias je vais devoir le soigner .... comment ?

on l'avait planté en 2009 à voir là clic ici 

2017 il devient envahissant

Juillet 2017 après une taille

A suivre j'espère le garder le plus longtemps possible

lundi 23 avril 2018

L'ail des ours

Très belle floraison blanche en avril au pied de l'arbre de judée pourpre

 Je l'avais plantée  en 2010 environ autour de mon arbre de Judée "cercis forest panzy" pour décourager les mulots il semblerait que cela fonctionne puisque le difficile arbre de judée a tenu bon

 Tout savoir sur ce site hyper complet

les papilles estomaquees.en parle en détail ici

 Elle encercle carrément l'arbre de judée qui e s'en plainds pas va savoir si elle ne soigne pas sa blessure
une belle sauvageonne qui se cuisine dans sa plante tout entière ne pas confondre avec le muguet attention ....

En cuisine

ajoutez les feuilles, fleurs et boutons ciselés crus (ou congelés) à vos soupes, beurres, pommes de terre, gratins, omelettes, pizzas, polentas, risottos, pâtes, sels…
je suis bien tentée de tester l'omelette à l’ail des ours  vu ce le même blog
papilles estomaqées


 l'omelette à l’ail des ours


Coupez les tomates séchées en fines languettes. Réservez.
Émiettez la fêta. Réservez.
Battez vigoureusement les œufs. Une fois bien mousseux, incorporez la crème tout en battant énergiquement. Poivrez. Réservez.
Rincez l’oseille. Hachez-la puis faites-la cuire à feu doux dans une poêle anti-adhésive additionnée d’un filet d’huile d’olive. Une fois l’oseille tombée (elle deviendra plus foncée), versez les œufs à la crème dans la poêle. Répartissez la fêta émiettée avec les tomates séchées sur les œufs. Procédez de même avec les fleurs de ciboulette et d’ail des ours.
Posez un couvercle et laissez cuire sur feu modéré pendant 10 minutes. Vérifiez la cuisson et servez lorsque vous jugerez la cuisson à votre goût. Le temps de cuisson dépendra de la taille de votre poêle et de la qualité de celle-ci.

allez ce soir on goûte demain on vous dit !

 Je suis bien tentée une autre fois par la blette http://papillesestomaquees.fr/pizza-aux-blettes-et-a-lail-des-ours/

le lendemain 

c'était très bon j'ai fait l'omelette mais je n'ai pas goûté l'ail des ours  suffisamment dans l'omelette j'en a ms cru dans la salade c'était plus goûteux j'y suis allée doucement la prochaine fois j'en mets plus ...là déjà elle se défleurit je vais la cueillir pour faire des glaçon que je mettrais dans mes sauces ou potage ..

 

dimanche 22 avril 2018

corélopssi pauciflora 2018



  jardin l'encyclopédie! en parle ici
vu de loin c'est lui le premier qui agrémente la chambre aux violettes avec la spirée et les heuchères les narcisses
Famille  : Hamamélidacées
Origine  : Japon (Honshu), Taïwan
Période de floraison : de mars à avril , avant les feuilles, sur les rameaux de un an et plus
Couleur des fleurs  : jaune vif à jaune primevère, fleurs légèrement parfumées
Type de plante : arbuste à fleurs
Type de végétation : vicace
Type de feuillage  : caduc
Hauteur : de 2,50 à 3,50 m




il est planté près d'un nandina qu ferait bien de se reprendre il est un peu tristounet


 selon info jardin au jardin info  clic ici

Planter et cultiver

Rusticité  : rustique, - 15 °C
Exposition  : mi-ombre
Type de sol : fertile, humifère, frais mais bien drainé
Acidité du sol  : de préférence acide
Humidité du sol  : il est important que le sol retienne bien l'humidité, mais ne soit jamais gorgé d'eau
Utilisation : haie libre, isolé
Plantation, rempotage : au début de l'automne de préférence
Méthode de multiplication : Semis sous châssis en automne. Boutures herbacées en juin ou demi-aoûtées fin juillet, sous abri à l’étouffée avec hormones et une légère chaleur de fond (21 °C). Marcottage en octobre dans un substrat très humide.
Taille : après la floraison, et seulement si nécessaire, éliminez les branches en surnombre ou mal placées et cherchez à équilibrer la silhouette naturellement arrondie du corylopsis
Maladies et ravageurs : résistant aux insectes et aux maladies
fleur en gros plan

il agrémente la terrasse de la chambre aux violettes

je l'ai installé dans la chambre aux violettes
a

samedi 21 avril 2018

Erythronium au jardin des violettes

Devant la haie de hêtre au pieds de cornus en association avec des carex des violettes pourpres tout ce petit monde s'associe bien
 http://arrosoirs-secateurs.com en parle ici
dans un endroit très sec au pieds du bouleau en avant les épimédiums
 j'ai découverte cette plante au jardin de la Petite Rochelle petite rochelle par jardin jardiner j'ai adoré cette plante bulbeuse appelée aussi dent de chien
dissimulée ici derrière les hêtres

en  mariage avec des pulmonaires
j'ai acheté cette en VPC je ne sais même plus où c'était il y a au moins 15ans quelques pieds   et depuis je la déplace et au fur à mesure je la multiple par éclat de touffe
voilà l’histoire de l'érythronium au jardin des violettes un plaisir sans soucis .
anecdote au décès de maman le 18avrle 2008 j'avais fait pour chacun de ces petits enfants un bouquet avec des érythronium et des myosotis maman aimait les choses simples tout comme moi d'ailleurs ces fleurs me rappelle son souvenir et j'aime ça

samedi 7 avril 2018

Catalpa auréa, faut il le tailler ?

catalpa auréa juin 2017 le point doré à l'angle du massif du catalpa 
pépinière minier ici voir ce qu'elle en dit

Conseil d'entretien : tailler Courte en fin d'hiver si on souhaite le former en cépée arbustive au grand feuillage luxuriant au détriment de la floraison.
Sinon on le taille très peu, seulement si nécessaire, pour le laisser former un arbre. 
Peut atteindre 5 à 10 m si on ne le taille pas. On peut le tailler court tout les ans en fin d'hiver afin d'obtenir une plante ramifiée dès la base (cépée). Le feuillage est alors remarquablement énorme et coloré et la floraison supprimée.
catalpa après la taille de mars 2018


allez c'est parti après avoir hésité et pris conseil auprès de mon pépiniériste préféré jean claude, c'est parti je taille !

j'ai coupé les branches du pieds pour garder 2 troncs supprimé quelques petites branches mal placé et supprimé au dessus d'un bourgeon extérieur environ un tiers des branches bien situées .

avec mon vieil ébrancheur bien solide et mon sécateur pour les petites branches

catalpa septembre 2017

catalpa juin 2017



septembre 2017  
jardin free en parle ici


Pour avoir quand même des fleurs , j’essaierais peut être de le tailler après la floraison en septembre comme tout arbuste à fleur ...à suivre

mercredi 4 avril 2018

les violettes du jardin des violettes

Mes quelques variété de violettes  

à la demande de ma copine maryse http://au-gre-du-jardin.blogspot.fr/voilà un récapitulatif de mes violettes
viola formasana article complet sur le blog ici maryse et jean luc au gré du jardin  http://www.pepinieredesavettes.com/




 viola labradorica Mathieu 2012viola-labradorica mathieu 2012
viola labradoria Mathieu 2012 se ressème énormément

 viola odorata red charme David Henriet 2014



arrivée par la poste je l'ai mise en pot



 

2017 viola odorata red charme

violette sauvage du sous bois d'ingrid en Gironde



violettes sauvages

celle là est en souffrance

bien développée offerte par http://lejardindesvigneaux.over-blog.fr/ de la pépinière https://pepiniere-ellebore.com/fr/



dans les pierres

sur le talus

viola cornuta annuelles semis spontané

violettes du jardin d'ingrid rose 2017

Ajouter une légende

  Viola sylver samouraï fred2013



un magnifique feuillage

en compagnie d'érythronium




VIOLETTES la famille des violiacée

la famille des violettes
Via les herbes un site sympa clic ici
 
Violette odorante, Viola odorata, famille: Violacées
Dès le début du printemps, on voit apparaître les premières violettes dans les bois près des ruisseaux, les bords des chemins, les lisières des forêts.
La violette sauvage pousse un peu partout dans le monde jusqu’à 1400 m d’altitude, sur un sol riche et sous un climat doux. C’est une plante vivace, rampante, velue à longs stolons, de 15 cm de hauteur, peu exigeante, facile à cultiver, elle se multiplie par semis ou bien par division du pied.
  • Les feuilles sont ovales, cordiformes, longuement pétiolées, en rosette basale.
  • Les fleurs, à 5 pétales séparés et irréguliers, sont violettes, parfois blanches et très parfumées. Elles s’ouvrent au tout début du printemps, puis dés que la température monte, les fleurs de violette deviennent cléistogames (les fleurs ne s’ouvrent pas, elles restent en boutons, et s’autopollinisent). Elles ont deux pétales latéraux rapprochés du pétale inférieur, à la différence des pensées (genre viola également) qui ont deux pétales latéraux rapprochés du pétale supérieur.
  •  
  • La violette n’a pas de tige, les pédoncules floraux naissent directement du collet de la racine.
  • La racine est un rhizome rampant avec de nombreuses radicelles chevelues.
  • Le fruit est une capsule.
  •  Les fleurs, les feuilles et la racine. Les fleurs sont cueillies dès leur apparition, elles sont très vite séchées dans un endroit sec et aéré. Les feuilles se ramassent au printemps. Les racines sont arrachées à l’automne.
  •  
  • La fleur: anthocyanosides, acide malique, mucilage, rutine, trace d’huile essentielle.
  • Les feuilles: mucilages, acides phénols, salicylate de méthyle.
  • La racine: violine, odoratine (alcaloïde), saponosides.
  •  
  • Les fleurs sont béchiques, expectorantes et sudorifiques.
  • les feuilles sont adoucissantes, antiinflammatoires, diurétiques et légèrement laxatives.
  • La racine est vomitive, purgative et expectorante.
  •  
  • Les fleurs sont très utiles pour les bronchites, les rhumes, la toux, les maux de gorge, la grippe.
  • Les feuilles sont utilisées en compresses contre les irritations oculaires.
  • Le sirop de voilettes: 100 gr de fleurs de violettes+500 gr de sucre blanc+300 gr d’eau pure, mettre sur le feu jusqu’à obtenir la consistance d’un sirop.
  • Infusion de fleurs: 2 à 10 gr par litre d’eau.
  • Les racines et les feuilles se préparent en décoction (5 minutes pour les racines et 2 minutes pour les feuilles.